07/02/2013

L' aventure du gâteau basque à la cerise {technique pour éviter de s'en coller plein les doigts }

Un jour, mon fils est rentré de l'école et m'a demandé, "maman, c'est quoi un gâteau basque?". Il se

souvenait bien vaguement de vacances passées il y a quelques années en ce joli pays  de montagnes

verdoyantes, de notre séjour dans "la grande maison en bois" où les cordons de piments d'espelette

séchés pendaient sur les murs de la cuisine mais il en avait perdu le goût...

Ni une, ni deux, plutôt qu'une longue explication, j'ai décidé aussitôt de lui en réaliser un. Comme je

n'en n'avais encore  jamais fait ( si,si), sans doute effrayée jusqu'à présent  de sa haute valeur calorique,

je me suis mise  en quête d'une recette et je n'ai pas été cherché trop loin, je venais juste de voir passer

sur  Foodylife un billet sur le sujet. Bast est originaire pour moitié du pays basque et je me suis dit que

c'était bien là qu'il fallait que je pioche plutôt qu'ailleurs.(c'était début de Janvier, oui, je suis trèèèès en

retard).

Profitez-en donc pour faire un tour sur son blog, un blog tout en chaleur et en simplicité, qui vous

invite à vous poser tranquillement sur sa terrasse,  à venir prendre un café au soleil sous la tonnelle, à

partager avec lui  un morceau de temps avec un bon verre de vin ,un blog où il fait bon flâner, comme

au rythme  calme de l'été , loin de tensions quotidiennes et de l'agitation de la ville, un blog de partage

et d'échanges vrais, tenu, ce qui est rare, dans la blogosphère culinaire, par un homme,  sincère, plein

de bon sens et dénué d'arrières pensées... On peut dire que ça vous change du stock de dindes et

certains blogs "publicitaires"à visée commerçante qu'on peut croiser sur la blogo ( les copinautes, soyez

pas visées, hein^^) ,  et  franchement, ça fait pas de mal.

gâteau basque, cerise


Les présentations étant faites, je m'en vais vous conter mes mésaventures avec ce gâteau basque...oh,

rien de bien méchant, mais du qui colle aux doigts, ça oui. C'est que j'ai  bien cru que j'avais tout raté

jusqu'à ce qu'il ne sorte du four...


Comme je suis une incorrigible, il a fallu évidemment que j'y mette mon grain de sucre, mon truc

à moi, ce qui fait que la recette ci-dessus devient originale, avec qui plus est tous les commentaires et

observations que je peux y ajouter( misérable Foodle de SEB, tiens toi bien, avant de piquer mes textes, il  y a du

boulot pour expurger le contenu de ce billet!...lamentable affaire soit-dit en passant qui ne grandit pas le groupe)

 


D'abord, j'ai choisi la confiture de cerise. Parceque mon fils préfère et deuz parceque je n'avais ni l'envie

ni le temps pour une crème patissière. Le mieux, c'est bien sûr la vraie confiture de cerise noire du pays,

voire une bonne confiture maison mais à défaut, comme je n'avais ni l'une ni l'autre, j'ai fait avec celle

du supermarché. On fait comme on peux, la démonstration était urgente, que voulez-vous.

Ensuite j'ai changé la fécule de maïs pour de la poudre d'amandes. Question de texture, pour du

moelleux et du fondant. Après, j'ai ôté le rhum que j'ai remplacé par de l'arôme naturel d'amandes

amères. J'aime le rhum mais bon, pour les enfants, je me suis privée. Et puis, la cerise et l'amande amère,

c'est assez sympa comme association. Pour terminer, j'ai juste augmenté un chouia la farine et un

peu réduit la quantité de beurre, psychologiquement, la plaque, j'ai eu du mal^^.

 

GATEAU BASQUE À LA CERISE

 

Ingrédients

2 oeufs

2 jaunes

270 g de farine de blé T65

180 g de sucre en poudre

50 g de poudre d'amandes

200 g de beurre très mou

1 sachet de levure chimique

250 g de confiture de cerise

1 càc d'arôme d'amandes amères

1 pincée de sel

 

Réalisation

 
Blanchir les oeufs avec le sucre avec l'arôme. Ajouter la farine et la levure tamisée ensemble préalablement. Incorporer le beurre mou, le sel et l'arôme d'amandes amères.ça y est, on obtient une belle pâte qui colle. Normal, vu la quantité de beurre.

La mettre tant bien que mal en boule, l'envelopper de papier film et réfrigérer 30 minutes minimum.
 
Là, je me suis dit que c'était bon, le froid allait faire son effet et que j'allais récupérer une pâte bien souple et non collante après son temps de repos.

Préchauffer le four Th 180°
 
Séparer la pâte en deux ah tiens flûte, ça colle toujours

Abaisser le premier morceau sur une feuille de sulfurisé posé sur une plaque, filmer, faites de même pour le second morceaux, mettre au froid un bon quart d’heure. Scrogneugneu, ça colle encore , j'ai les doigts tout plein de pâte et le rouleau à pâtisserie déguisé en hérisson...du coup, je mets la pâte entre deux feuilles de papier sulfurisé pour réussir à l'étaler convenablement.
 
Dans le moule à  manqué à charnière, beurré et fariné, poser le premier fond de pâte. Et là ça se gâte, la pâte colle au papier sulfurisé, je secoue le papier, rien à faire, je suis bonne pour tout râcler à la maryse et étaler la pâte au fond comme du ciment à la truelle (si, je sais faire ça aussi). Bast avait bien prévenu que ce passage était délicat mais je n'imaginais pas batailler à ce point-là avec le papier-pâte.
 
Etaler par dessus la confiture de cerise.  Attention challenge! - tiens essaye donc de tartiner du mou sur une masse vivante et collante... mais on y arrive, le front perlé de sueur et la mèche en bataille.
 
Recouvrir de la seconde moitié de pâte étalée.  Mission impossible, même scénario que précédemment. En pire, il y a l'option confiture qui vient compliquer l'affaire. La spatule en bois à la main, la feuille pendant lamentablement sous le poids de la pâte toute mollassonne et collante, je râcle, et je râle ... schplok, schplok, de beaux monticules de pâte parsèment la confiture et lorsque je tente de l'étaler, la confiture s'insinue entre les vagues de pâte, la masse se transforme et se mélange plus ou moins et,  ne me demandez pas comment; se retrouve concentrée sur une moitié du moule. Arg. Mon moule de 23 cm serait-il trop grand?
 
Souder les bord à la spatule. Les bords? Quels bords? hein, quoi, où ça , il n'y en a que d'un côté ( imagine, la pâte fait juste un demi disque tassé dans la moitié du moule, hahem).

Il est prévu normalement de dorer le dessus au jaune d'oeuf mais vu le magma, c'est peine perdue.

Au lieu de jeter tout ce gloubiboulga, tant pis, freestyle, j'enfourne tel quel, de toute façon le four est chaud, autant qu'il serve, allez hop, il en ressortira bien quelquechose, sûrement informe et peut être mangeable...St Firmin,patron de Pampelune, priez pour lui. Cuire 30 mn
 
Et là le miracle du gâteau basque se produit, la chose s'est étalée sous l'effet de la chaleur et remplit harmonieusement tout le moule, la confiture a l'air d'être bien contenue dans le gâteau et ne sort pas en coulée volcanique comme je l'avais imaginé.
 
 

 gâteau basque, cerise

 

A la sortie, le gâteau est incroyablement à peu près présentable et même très  très bon, même si la

confiture a migré et ne présente pas une belle ligne esthétique au milieu de la tranche. On le voit bien

sur les photos d'ailleurs. Je remercie Bast d'avoir conseillé d'opter pour le moule à charnière, qui s'avère

effectivement préférable  pour le démoulage.


Et alors, la technique pour éviter aux pas-doués  de s'en coller plein les doigts, le papier sulfu, le

rouleau, le tablier et les cheveux?


L'astuce, je l'ai trouvée en revenant à mes vieux classiques, le livre fatigué, écorné, tâché et crayonné,

celui que ma maman m'a donné: "Faites vos pâtisseries comme Le Nôtre".  Par un étrange coup du

hasard, sa recette ressemble à celle que je donne ici dans les proportions, poudre d'amandes en moins 

(il  met aussi 3 oeufs au lieu de 2 oeufs + 2 jaunes)  et en lisant sa recette, en revanche,  point de passage

au froid pour durcir la pâte mais tout simplement le dressage de la pâte en spirale à la poche à douille

en commençant par l'extérieur pour finir au centre, pour le fond, comme pour le dessus.

Je me disais aussi vu la consistance...


La prochaine fois, je laisserais tomber le papier et la spatule et j'irais directement à la poche à douille,

elle me réussira mieux que mes petits doigts collés!




Mon billet a plu à Hellocoton, dans la sélection Cuisine

 

recette de gâteau basque,gâteau basque à la cerise





Si vous aimez sourire de mes mésaventures :

Mes macarons ganache au thym et coeur de fraise, ou ma soirée péripéties de folie




Rendez-vous sur Hellocoton !

12:39 Publié dans Recettes Sucrées | Lien permanent | Commentaires (26) | Tags : recette de gâteau basque, gâteau basque à la cerise | | |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it! |

Commentaires

J'adore le gâteau basque, mais n'en ai jamais fait avec de la cerise! A tenter donc, merci! :-) Bonne journée.

Écrit par : Céline | 07/02/2013

Répondre à ce commentaire

C'est complètement différent, et d'ailleurs, on pourrait s'évader de la recette pour garnir avec la confiture son choix, ce ne serait plus basque mais toujours aussi bon!

Écrit par : Iza | 10/02/2013

Ah bah, tu m'as donné envie d'essayer avec tes péripéties :P
En tout cas, il fait bien envie :D

Écrit par : Galou | 07/02/2013

Répondre à ce commentaire

Ouf, j'aurais cru au contraire que mon billet aillait être plutôt dissuasif ;)

Écrit par : Iza | 10/02/2013

Une chose est sûre, tu m'as bien fait rire. Mais je te rassure moi je suis droitière et j'ai deux mains gauches et ce que tu as vécu est mon lot très régulièrement ! L'idée de la poche à douille est excellente ! Ne m'en veux pas mais j'essaierai avec la poche à douille. Hihi !

Écrit par : Isabelle R. | 07/02/2013

Répondre à ce commentaire

aaahh, tu pourrais tenir un blog alors ;) Pour la poche à douille, remercions monsieur Lenôtre, car je n'y suis pour rien.

Écrit par : Iza | 10/02/2013

merci à ton fiston c'est grace à lui qu'on sce régale!!! bisosu

Écrit par : sotis | 07/02/2013

Répondre à ce commentaire

Oui, dès fois, je suis en panne d'idées et mes enfants se chargent de m'en donner, jamais un moment de trêve!

Écrit par : Iza | 10/02/2013

Il est superbe ton gâteau basque !

Écrit par : LadyMilonguera@Un siphon fon fon... | 07/02/2013

Répondre à ce commentaire

Tu es drôlement indulgente dis-donc,parcqu' il n'a pas vraiment la tête de ce que j'espérais ;)

Écrit par : Iza | 10/02/2013

Ultra gourmand, j'adore ce gâteau !

Écrit par : LeeYaa | 07/02/2013

Répondre à ce commentaire

Merci, tu sais qu'en vrai, il est encore meilleur!

Écrit par : Iza | 10/02/2013

J'ai encore jamais essayer d'en faire! Il faudrait peut être, c'est si bon, et ça devient de plus en plus difficile d'en trouver des bons!

Écrit par : Lolotte | 08/02/2013

Répondre à ce commentaire

En fin de compte, ce n'est pas compliqué, juste un peu..collant!

Écrit par : Iza | 10/02/2013

Un vrai bon dessert de week-end, dis-moi !
Ça donne envie en tout cas.
Bisous et bon week-end,
Sophie

Écrit par : Sophie Turbigo | 09/02/2013

Répondre à ce commentaire

Ah pour le coup, je crois bien que c'était un goûter de mercredi, j'ai pas trop le choix pour les photos en travaillant: c'est soit le mercredi après midi , soit le week end et encore quand la lumière est bonne . merci Sophie ;)

Écrit par : Iza | 10/02/2013

un vraie délice cette recette!

Écrit par : cuisinedefarida | 09/02/2013

Répondre à ce commentaire

Merci Farida!

Écrit par : Iza | 10/02/2013

Mmmmmm, j'en veux !! Quelle chance il a ton fils, hihi, un délice ! De gros bisous ma Iz ! xx

Écrit par : Lili | 10/02/2013

Répondre à ce commentaire

Tu me diras, j'en profite aussi ...Merci Lili, plein de bises!

Écrit par : Iza | 10/02/2013

je n'ai jamais osé en faire moi-même! c'est pourtant si bon... tu m'as donné l'envie dis donc! on verra si j'ose me lancer... ;)
en tout cas il est superbe ton gâteau! miam!! ^^
bonne soirée. bisous

Écrit par : poupougnette | 10/02/2013

Répondre à ce commentaire

Angie, mais bien sûr que tu le feras, tes créations sont de véritables délices, il n'y a pas de raison. bises !

Écrit par : Iza | 12/02/2013

Depuis le temps que je souhaite le réaliser celui-là !!! pour la peine il sera aux deux : crème pâtissière et confiture cerises noires maison ... Na !
Si déjà on galère, autant qu'on en profite au maximum après ... :)
J'ai bien ri de tes mésaventures : j'ai cru me reconnaitre un court instant ;)
Belle soirée, Sandrine

Écrit par : cuisinetcigares | 11/02/2013

Répondre à ce commentaire

Tu as bien raison, tant qu'à faire, autant réaliser les 2 pour 2 fois plus de gourmandise! J'imagine qu'on ne galère pas toujours, c'est juste que je m'y suis mal pris ;)

Écrit par : Iza | 12/02/2013

J'ai adoré cette recette !
Que d'humour dans l'écriture...

Comme quoi Cuisiner est une véritable aventure....
Et moi j'aime bien que tout ne se passe pas comme prévu, ça rassure !
Et c'est bien de le dire aussi.
Dernièrement, j'ai fait des croissants tu sais...Et bien ils étaient très bons mais comme j'ai galéré pour les former !!! et pourtant c'est tout simple tu me diras, rha la la.... :)

Bon j'espère que tu passes un bel été et je te fais des bisous et je te dis à bientôt !

Écrit par : katoo | 20/08/2013

Répondre à ce commentaire

Merci de ta visite qui me ravit Cathy des îles ( tu permets que je t'appelle comme ça? ça me rappelle mon enfance aux Antilles!) ! Mes billets sont comme moi dans la vie, parfois il y a de l'humour ( et dès fois ça délire grave) mais la plupart du temps, je suis une fille très sérieuse tu sais ;) bises!

Écrit par : Isa | 20/08/2013

Écrire un commentaire

 
Related Posts with thumbnails