Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/06/2012

Clafoutis rhubarbe-framboise, aux pétales de roses #au lait d'amandes

Un printemps sans clafoutis? mais c'est tout simplement impossible, voyons! Rapide, facile, efficace,

c'est un bon moyen d'accomoder les fruits qui plait à tous et surtout c'est IN-RA-TA-BLE.

Celui-ci, j'aurais quand même pu vraiment le rater car si j'ai pris ma recette de base mais  j'ai encore

pris des libertés en modifiant la composition des ingrédients. J'aime beaucoup l'association

rhubarbe/framboise très classique mais j'ai joué l'originalité en lui mêlant la saveur des pétales de rose

de mon jardin. L'arôme de la rose, associée au lait d'amandes,  vient adoucir l'acidité des fruits et

apporte une note florale très  douce à l'ensemble sans trop marquer non plus. 

clafoutis, rhubarbe, framboise, rose

 Pour utiliser les pétales de rose en pâtisserie, il faut utiliser bien évidemment des rose bio du jardin et

de préférence, une rose ayant un parfum suave bien prononcé  .  J'utilise celle  du  Rosier botanique

Rosa Rugosa Rubra ( photo plus bas) parce qu'elle pousse dans mon jardin ( et embaume l'air à la tombée du

jour ) En général, les roses sauvages anciennes au  parfum envoûtant  comme la Rose de Provins, la

Rose de Damas ou la Rose musquée conviennent bien pour cette utilisation.

En effet, toutes les roses sont comestibles mais toutes les fleurs ne sont pas aussi odorantes que ces

variétés-là et ne conviendront pas pour aromatiser une préparation, vous risqueriez d'être déçu.

Il faut prendre soin avant consommation, de les laver rapidement pour ôter toute possible bêbête et  de

couper éventuellement la partie blanche du pétale car elle est amère.

Lire la suite

06/06/2012

Petits biscuits crousti-fondants à la pâte de figues

Les voici les petits grignotis du mercredi !

Aujourd'hui, point d'élégantes verrines, de cake élaboré ou d'entremet sophistiqué, juste quelques

petits gâteaux très roots...parce que, oui,  je suis aussi inclassable dans ma vie que dans la sphère

culinaire: tour à tour bohème, chic ou relax, un jour en tongs et pantalon thaï, le lendemain perchée sur

des talons, mex expériences de cuisine me ressemblent  , elles naviguent entre le beau, le bio, le simple

ou le compliqué, les saveurs des chefs et le goût du terroir...Pas de ligne éditoriale dans ma cuisine, ni

sur mon blog, donc, juste ce que je suis dans la vie.

Tout ça pour vous présenter ces petites merveilles, aussitôt faites, aussitôt englouties.

J'avais un paquet de pâte de figues blanches qui attendait dans mon placard la fin de son purgatoire

suite à un achat compulsif ( ne me dit pas que ça te le fait pas de craquer pour un produit alimentaire dans les

rayons de ton hyper sans avoir d'idée prédéfinie ou pré concue...hein comme cette robe, là cachée derrière le paquet

d'autres, trahie par son étiquette encore en Franc....hiiiiiii !) et je me suis dit que ça irait très bien dans des

petits biscuits.

  J'ai donc ouvert la Bible des tout petits gâteaux  de Martha Stewart, que j'ai déjà présenté  ICI pour

trouver une idée à défaut d'inspiration. Bingo, les roulés aux figues de la page 93 ont tout de suite

éveillé mes papilles.

J'ai modifié quand même la recette dans la composition de la pâte  - en enlevant le gros sel ,  en

changeant la nature du sucre, en modifiant la pesée de farine . De même j'ai utilisé de la pâte de figues

quand M. Stewart propose une garniture plus élaborée à base de figues sèches, de raisins secs et de jus

de pommes et d'orange. En fait ,je ne pense pas que le résultat ait  grand chose à voir avec la recette

initiale ni dans les saveurs, ni dans le look ...

biscuits, figues

 Mais c'était quand même drôlement bon!

Lire la suite

04/06/2012

Verrines fromage blanc et mascarpone-fraises, aux épices douces et miel balsamique

Mon jardin produit encore des  gariguettes, et si nous aimons les déguster nature, saupoudrées de

sucre rapadura, croquant et parfumé,  c'est aussi la valse des petits desserts pour changer et 

accommoder  ces belles rouges juteuses d'un peu de gourmandise. Varions les plaisirs, évitons la

monotonie et égayons nos papilles!

Rien de bien original dans cette verrine express, mais quand on rentre exténuée d'une journée de

boulot, il reste peu de temps pour l'innovation et ma foi, pour un petit dessert de semaine, il remplit

très bien son contrat.

J'ai juste aromatisé l'appareil fromage blanc/mascarpone avec de la poudre à pain d'épices , un

cadeau de ma maman, de chez Olivier Roellinger, le magicien des épices, pour rappeler les saveurs

des biscuits du fond de la verrine et ajouté une note d'acidité contrastée au miel avec le vinaigre

balsamique.

verrinesfraises.JPG

Lire la suite

30/05/2012

Chouquettes....parceque mercredi c'est jour des enfants....à la cardamome parceque les mamans ont aussi le droit de se faire plaisir!

La chouquette, cette coquette, nous attire, exposée dans son petit panier chez le boulanger,  par son

petit teint gourmand, ses jolis grainsblancs et brillants, et sa douce rondeur pleine de promesses.

La chouquette, toute guillerette, tend alors ses joues rebondies aux lèvres des enfants, ravis du sucre qui

craque sous la dent, d'une pâte croustillante qui s'effondre sur la langue pour révéler un coeur fondant

et tout moelleux.

 La chouquette, croquignolette, fait aussi le malheur des  grands gourmands qui, impénitents, cèdent à

leur tendre appel pour en avaler compulsivement dix d'un coup sur le chemin du retour à la maison et

se rendre compte qu'il reste  seulement, traces de leur délit,  quelques grains de sucre au fond du sachet,

avant même d'avoir tourné la clé dans la serrure ( viiiite, une poubelle quelquepart dans la rue pour faire

disparaître ce satané sachet!) 

La chouquette, toute mignonette, nous renvoie régressivement à nos rêves d'enfants et fait aussi le

bonheur des mamans qui aiment les grignoter avec leur thé- sans se cacher!

chouquettes

La recette des chouquettes est d'une simplicité enfantine et ce serait vraiment dommage de s'en priver.

Sauf que cette recette de chouquettes est un peu particulière...


Lire la suite

24/05/2012

Tarte meringuée rhubarbe-framboise, crème au yuzu ( pâte sablée au gingembre)

Le printemps, c'est aussi la saison de la rhubarbe. J'avais déjà proposé une recette salée  ICI

pour ce légume habituellement travaillé en sucré mais là, à l'occasion d'une invitation chez des amis, je

suis revenue au dessert archi classique: la tarte. Personne ne s'en est plaint. Parce que j'ai encore sévi.

Oui. je suis incorrigible, je sais. Et je ne trouve aucune bonne âme pour me remettre dans le droit

chemin des casseroles.Et avec ce blog, ç'est de pire en pire, le démon de l'expérimentation doublé de

l'esprit malin de la curiosité se sont emparés de moi . Je ne vous livre pas tout ce que je trafique dans

mon antre ma cuisine.  Pour l'instant, je reste dans le domaine du raisonnable ( mon côté obscur, oui,*

oui...) , pourvu qué ça doure !

Donc, ici la pâte sablée est légèrement aromatisée au gingembre et la crème/flan avec un soupçon de

jus de yuzu ( mon flacon n'est pas encore vide, alors je l'utilise!) pour donner un peu d'originalité à

l'ensemble et réchauffer l'acidulé de la rhubarbe et des framboises. Le tout est de rester parcimonieux

pour que les saveurs soient équilibrées. Un topping de meringue pour pure gourmandise, donne de

l'allure à cette tarte qui se sentirait toute nue et toute banale sans son habit mousseux.

tarte, rhubarbe, framboises, yuzu, gingembre

Lire la suite

16/05/2012

Faire ses yaourts sans yaourtière, c'est possible! *astuces en prime*

Les plans de travail dans les cuisines et nos porte-monnaies ne sont pas extensibles. Triste constat

mais bien réél.   Alors,  plutôt  que dépenser de l'argent dans des appareils supplémentaires qui

encombrent passablement les lieux et finissent inéluctablement remisé sur la dernière étagère au fond

du placard( elle est où ta machine à pâte à manivelle, hein ?) réfléchissons ...

Pour ma part, j'ai trouvé mon bonheur dans mon Cuit-vapeur Magimix   de l'espace, qui me sert

quotidiennement en cuisine. Cet outil magnifique, conçu sans aucun plastique ( out le bisphénol !)

outre son utilisation classique  possède égalementune fonction de cuisson yaourts à 40° sans

adjonction d'eau, comme une yaourtière . Je vous le dis tout de suite, je n'auraispas eu les moyens de

me l'offrir et je l'ai reçu en cadeau, parce que je le vaux bien.

D'autres solutions que ce cuit-vapeur qui coûte un bras, ou une yaourtière à 50 E,  vous sont présentées

sur le site de Liana Cfaitmaison,ICI  , un site vraiment bien fait et utile que je vous invite à découvrir au

delà même de cet article ... parceque, non mais,  ça m'énerve tous ces blogueurs qui reçoivent une

yaourtière en cadeau d'une célèbre mais non moins sérieuse maison et qui en font ensuite la promotion

via leur page, c'est la crise bon sang! Arrêtez donc de céder aux sirènespublicitaires et de pousser les

lecteurs à la consommation, sinon on ne s'en sortira jamais...

Voilà, c'était mon coup de gueule du jour. Oui, ça m'arrive. Comme à tout le monde. Ne m'en veuillez

pas. Non vraiment. Je me suis peut être levée du mauvais pied aujourd'hui...


Chez nous, les yaourts on les fait nature; et chacun, libre de ses goûts,  l'aromatise à sa guise. Pas

question de gaspiller et de me retrouver condamnée à absorber pendant une semaine la même saveur,

parce que les choupis n'ont pas apprécié le dernier mélange insolite réglisse-épicéa tenté par

une maman geek (mal)  inspirée par la  blogo culinaire.

Allez, on ne manque pas d'imagination à la maison!  

 

yaourt1.jpg

Lire la suite

13/05/2012

La presque fougasse d'Aigues Mortes

Il y a quelques temps déjà, une copine m'avait fait goûter sa fougasse et je l'avais trouvé bien

 bonne...même si cela n'était pas la tout à fait vraie fougasse d'Aigues Mortes, la brioche à la fleur

d'oranger, glacée au beurre et au sucre ,  l'un des 13 desserts traditionnels de Noël provençaux appelé

aussi pompe à huile, que l'on trouve maintenant tout au long de l'année.

Je lui ai réclamé la recette qu'elle m'a gentiment communiquée et je me suis empressée bien évidemment

de la réaliser illico presto ( si, si vous allez voir !)

A  vrai dire, celle-ci n'a rien à voir avec une pâte levée mais se réalise rapidement et s'engloutit tout

aussi vite...Pour les gourmand(e)s pressé(e)s, c'est donc parfait et je vous garantis, c'est très, très bon!

Passons pour l'hérésie terminologique, la gourmandise ne s'arrête pas à cela...

 

fougasse, fleur d'oranger

Lire la suite

09/05/2012

Corolles de fraises gariguette, crème mousseline au yuzu

Dimanche dernier, il faisait si beau, nous avons déjeuné sur la terrasse à midi. Malgré un planning

d'événements familiaux plus que chargé ces temps-ci, l'envie m'a pris d'enjoliver les fraises que nous

devions picorer en guise de dessert. Voici une douceur en deux temps, trois mouvements ...auquel je

dois bien l'avouer, il manquait juste un coulis de fraises en accompagnement...tout ça  parceque j'ai

privilégié un apéro à l'improviste avec des amis. Tant pis, un bon moment passé ensemble vaut plus

qu'un petit coulis de fraises, non?

Il s'agit donc de lamelles de fraises juste posées sur un petit coussin de crème mousseline dans un nid

de feuilles de bricks pour le côté craquant. Un brin de menthe du jardin en décor et hop!

Pour donner une note  originale, j'ai aromatisé ma crème avec un peu de jus de yuzu. Le yuzu c'est un

agrume de l'Asie de l'Est ( Corée, Japon) cousin du citron vert ou du cédrat mais en plus gros et tout

bosselé. Sa saveur est puissante et rappelle à la fois un mélange de mandarine et de citron. Il est très

utilisé au japon, notamment avec les poissons ...mais aussi en huile essentielle dans les bains ainsi que

dans les cosmétiques pour ses propriétés vivifiantes et anti oxydantes ...mais oui, je vous assure les

blogueuses cuisine sont aussi des vraies filles qui aiment les chaussures, les sacs à main les produits de beauté et le

shopping... 

Je n'ai pas la chance d'en avoir frais à portée de main( et de toute façon, le prix au kilo est vraiment

exorbitant)  alors je me contente du jus que l'on peut trouver en bouteille et que j'utilise avec

parcimonie, parceque ça coûte aussi un bras cette chose là...(c'est que le yuzu n'est pas un fruit très

juteux).

 

fraises,crème mousseline,yuzu


Lire la suite

07/05/2012

Ma petite boutique...sur un air d'Opéra

L'Opéra c'est un grand classique :des étages de biscuits joconde au chocolat traditionnellement garnis

 de crème au beurre au café. Un grand classique que je n'avais jamais réalisé, en totale fuite panique

rien qu'à l'idée de la crème au beurre. C'est sûr, c'est bon mais blurps...mon goût et mon estomac sont

naturellement tournés vers des choses plus légères... Et puis...et puis, je suis tombée sur la recette de

l'Encyclopédie du chocolat, modernisée, allégée dans ses textures. Je suis amoureuse de ce bouquin, je

vous dis, c'est pas pour rien...

Milles excuses pour les photos à l'arrachée mais ce gâteau a été réalisé pour l'anniversaire de ma

pépète et je me vois mal comment je pouvais en pleine réunion de famille entamer une séance de

photo culinaire.

On voit bien ci-dessous les différentes couches qui le compose: un biscuit joconde cacao, une ganache

montée chocolat blanc/café, un crémeux au chocolat noir et un glaçage brillant au cacao. On voit aussi

qu'il est très léger vu la tangente qu'il prend dans l'assiette...

 

Opéra.JPG

Ce billet, c'est aussi l'occasion de vous annoncer, qu'en partenariat avec Amazon, j'ai ouvert une toute

petite boutique de livres et autres culinoriosités, des ustensiles ou des appareils dont je me sers et

dont je suis pleinement satisfaite. Je vous en recommande donc l'usage ou l'achat, c'est sûr vous ne

serez pas déçu. Je précise que je n'ai aucun accord avec les marques choisies. J'ai décidé d'ouvrir cette

mini-boutique, non pas pour devenir riche, mais ...

 

Lire la suite

05/05/2012

Essi... les petits biscuits vénitiens de l'île de Burano.

Aujourd'hui je  vous emmène, non pas dans la Venise bien trop connue, mais je vous invite à 

découvrir la paisible île de Burano, une île de la lagune vénitienne qui a été mon coup de coeur de ce

voyage, une île un peu plus éloignée de la merveilleuse mais très fréquentée Sérénissime, où il était

irréel de se promener tranquillement parmi les rues désertes bordées de maisons de couleurs vives

après le bain de foule sur la place San Marco. Il a suffit de quitter l'artère principale envahie de

touristes canalisés par les boutiques, d'emprunter quelques chemins de traverse pour s'imprégner

agréablement de la quiétude des lieux.

Cette île est réputée pour sa dentelle, confectionnée par les femmes de pêcheurs, mais ce qui va vous

interesser ici, c'est plutôt la spécialité de biscuits secs en forme de S, les Essi au aussi de couronne les

Bussolaî. La recette est identique, seul le nom change suivant la forme du biscuit. Elle comporte

beaucoup d'oeufs, symbole de la Résurrection,  car elle était autrefois réalisée à Pâques. Aujourd'hui,

bien entendu, tourisme aidant, on les trouve toute l'année et de partout. La légende raconte qu'on les

enfermait dès leur sortie du four encore chaud dans le linge de maison pour le parfumer ...

essi,bussolai,biscuits vénitiens,biscuits de venise

Lire la suite

01/05/2012

Aspic de fromage blanc menthe et fraises, pour un petit moment de bonheur

J'aime le muguet.

J'aime cette  fleur aux délicates clochettes blanches qui sentent bon le parfum du printemps.

J'aime le muguet quand il pousse en secret au fond des bois ou offre sa tendre élégance aux talus

rustiques de mon potager, quand je le regarde blotti dans la haie de mon jardin à l'abri du souffle

du vent . Le muguet est fragile, il faut savoir le savourer, là, assis dans l'herbe et les pieds nus, il faut

savoir  s' imprégner de sa finesse , là, enveloppé de son habit vert, en humant l'air chargé de son odeur

suave à la barbe du monde...

...Le muguet c'est comme le bonheur en somme, il ne faut pas le cueillir pour le laisser s'étioler dans le

vase du quotidien, il faut juste se pencher vers lui et se l'appropier comme uninstant de magiede

notre journée, comme l' un des ces petits bonheurs qui sont parsemés dans notre vie,  près desquels il

suffit simplement de s'arrêter pour que notre vie insatiable et effrenée soit plus jolie.

 Aujourd'hui  1°mai, je vous offre bien sûr un dessert frais et léger, mais aussi ces quelques brins de

muguet,  qu'ils vous apportent de reconnaître et de cultiver ces milles petits bonheurs de votre vie.


aspicfraises1.jpg

 

Lire la suite

27/04/2012

Pour ceux qui aiment le brunch du dimanche matin, ou le dimanche matin tout court...

Pendant  le week-end, on a un peu plus le temps de prendre le temps,  de se chouchouter, de profiter

de petits-déjeuners plaisir où chacun prend le temps de se retrouver autour de son grand mug de thé

( pour moi)  ou d'un grand bol de café (pour lui) .

On délaisse la biscotte, le crousti et l'infâme pain de mie des petits matins pressés de la semaine pour

savourer en famille un moment de partage ou s'arrête le temps et fuse les rires des enfants, entre la

petite salade de fruits express, l'oeuf/bacon sur son plat avec ses inimitables mouillettes, le ramequin

de fromage blanc et les toasts de bon pain grillé tartinés de beurre frais, dégoulinants de miel ou de

gelée de groseilles de mamie. Ce moment de réjouissance laisse place aussi à d'autres gourmandises

venant agrémenter la tablée, gourmandises qui ne sont pas forcément chez nous des viennoiseries

farcies de graisses-trans. Tu ne connais pas les graisses trans?  regarde un peu PAR ICI 

Surtout que ce genre de dimanche matin de brunch, tu te réveilles la figure froissée, l'oeil glauque et les

cheveux en bataille - et parfois l'haleine encore chargée de la veille parceque sous son vocable très

classe, le brunch laisse entendre, vu l'heure à laquelle tu l'attaques, que tu as passé une folle soirée, que

tu t'es couché dans un état inavouable et que t'es pas foutu de te lever à une heure

convenable...feignasse.

Bref, surtout que ce genre de dimanche matin, t'as pas non plus forcément envie de prendre la voiture

pour aller chercher ton sachet de croissant ( note l'absence de  " s") et écumer les 4 boulangeries du

village pour tenter de rassembler un nombre suffisant de ses frères permettant d'éviter  de gérer au

retour au bercail les cris de la marmaille confrontée au partage du butin tardivement ramené.


J'aurais pu vous proposer autre chose pour votre brunch de dimanche matin, mais moi j'avais envie de

scones , l'avantage, c'est comme les tartines, tu les beurres et tu les fais disparaître sous la gelée de

groseilles de mamie...Ils remplaceront donc avantageusement les viennoiseries et éviteront une balade

en voiture.

scones.jpg

Lire la suite

24/04/2012

Macarons ganache au thym et coeur de fraise ou ma soirée péripéties de folie

Pour son anniversaire, mon fils   m'avait commandé un St honoré ( recette revisitée à venir ^^) , et

après la réalisation des choux et de la base l'après midi, une folle envie de macarons à la fraise m'a

pris, comme ça...j'avais pris une jolie photo la veille d'un panier de fraise dans mon jardin, celles pour

le St Honoré justement et ce petit panier avait pris place au hasard entre une touffe de thym et un

bouquet de mélisse. Tout de suite, ça a fait tilt, je me suis dit que l'association fraises et thym ce devait

être pas mal.

macaron,ganache au thym,fraises

 

 

Comme je n'avais pas trop de temps et surtout envie de passer la soirée tranquille dans mon canapé

après une après midi de pâtisserie, j'ai voulu changer de la meringue italienne pour la meringue

française. D'habitude, la meringue française suivant la méthode de Chef  Nini, ça fonctionne de

manière impeccable.

Mais là ...aïe donc!  

Bref, je commence les opérations vers 17h30, après mes choux, et jusqu'à l'étape du croûtage, tout va

bien , même si je me suis un peu inquiétée du macaronage à la feuille avec mon robot ( une première, en

principe,je macaronne à la main).

J'étais pas peu fière de mes petits ronds bicolores.

macaron,ganache au thym,fraises

Donc, je laisse croûter 1h, pas sec...faut dire que le temps était particulièrement humide. Pendant ce temps, je ganache.


19h30 j'oublie sur le feu la crème et mon thym qui nage. Revenue dans la cuisine, le récupère un magma visqueux jaunasse bloubloutant dans la casserole. Hum.


20h00  Mes macarons laissent toujours une trace sur le doigts quand je les effleure.

Vu l'heure,  la soirée tranquille sur le canapé approchant, je décide d'accélerer le mouvement au sèche cheveux. Oui, m'dam, c'est peu orthodoxe, le sèche cheveux ne fait pas partie d'une panoplie de  pâtisserie mais c'est imparable, ça croûte! .

A cas désespéré, méthode désespérée...

Mes petits récalcitrants ayant enfin croûté, je les enfourne en chaleur 

tournante comme j'en ai l'habitude...j'avais oublié que pour la méthode Gerbet, ce qui marche chez moi,

c'est le statique...10 mn après, mes macarons avaient l'air de macarons de Nancy, sans collerette et tout

craquelés..Four tropchaud: les 2 plaques ont rejoint la poubelle. Ouf, j'avais deux 2 plaques

supplémentaires ... quej'enfourne en statique! ..... Rhhhhhhâââ, mais quelle gourdasse, en méthode

statique, tu ne peux en enfourner qu'une de plaque ! Evidemment, total ratage...


20h30  Je suis déterminée, j'attaque la méthode à la meringue italienne le plan de travail propre

( heureusement que mon placard s'apparente à une épicerie, j'ai du stock!) . Je pèse, je mixe, je tamise,

tout va bien.

Comme je fais deux couleurs, il faut que je répète les gestes deux fois pour la meringue italienne. ça va se compliquer. J'aurais plus faire plus rapide, je l'explique plus bas.


20h 45 Je commence à monter mes 2 premiers blancs d'oeufs tiédis préalablement au bain marie avec

un oeil sur le thermomètre plongé dans le sirop de sucre.

A température requise, je verse la casserole de sirop dans le mini pichet en plastique où je monte en

même temps les blancs ( bah oui, pour le robot, les 2 blancs d'oeuf sont trop perdus dans la cuve et ça monte

pas) ET en tenant également le bol.

Qui a compris que j'avais 3 mains? 

Non, je n'en ai pas. L'exercice est périlleux, une main ripe et lâche le pichet ...qui part en vrille autour

du fouet toujours en  en action ...et...et...

Lire la suite

13/04/2012

Soupe de fraises et mangue au basilic et citron vert

La saison des fraises a bel et bien commencé mais nos petites françaises sont encore un peu chérotes

sur les étals de nos marchés ( Fraise d'Espagne, tu ne franchiras pas le seuil de ma porte, tu le sais

depuis longtemps... pour ceux qui auraient loupé le reportage télé sur le sujet l'année dernière, il est

visible ICI ) , alors j'ai donc concocté une soupe de fruits jolie, jolie toute en couleurs et en saveurs

pour faire passer le prix de la barquette! Bah oui, il n'y a pas que les fraises chantilly dans la vie...

soupemanguefraise.JPG

Lire la suite

08/04/2012

Cupcakes de Pâques bis, noisettes , coeur fondant et ganache pralinée

Comme promis,  la deuxième recette pour ceux qui n'aiment pas le chocolat noir...  J'ai trouvé le petit

Piou-piou d'hier tellement mignon que je l'ai à peu près reproduit en pâte à sucre ( l'élève dans le rang

du fond au milieu avec un peu d'embonpoint, vous le voyez? ) et du coup, comme j'y étais, j'ai modelé vite au

dernier moment d'autres petits sujets dans le thème de saison pour qu'il ne se sente pas tout seul.  Je ne

l'avais pas prévu au départ et on peut dire qu'il s'agit d'une décoration à l'arrachée! Comme quoi, la

pâte à sucre permet de se sortir de toutes les situations imprévues en terme de déco...

cupcakenoisette.JPG

Lire la suite