Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/02/2012

Velouté de panais et viande des grisons craquante

Hiver...froid...le matin, on ouvre les volets, ciel gris..voilé, nuages mélancoliques... le temps intérieur n'est pas au beau fixe lui non plus, il faut pourtant sortir, se pousser, bouger, ne pas céder à l'appel de la couette car il y a tant à faire, c'est dur parfois.  Je pense à tous ceux et celles d'entre-nous qui passent des moments de vie difficile, à des amies en particulier pour lesquelles j'aimerais être plus présente et partager des moments simples  et il faut dire que la saison ne prête pas au réconfort. 

Hiver...froid...je suis emmitouflée de 3 pulls et d'une grosse écharpe devant mon clavier ( non, on ne m'a pas coupé le chauffage), quelques flocons épars tombent légèrement du ciel et les  images de la tempête de neige du film en noir et blanc Docteur Jivago, me reviennent en mémoire. Roman tragique, pas gai du tout, tout ça!

C'est comme ça la vie, des hauts et des bas, et des bas qui nous font aimer les hauts ( et même le milieu tant qu'à faire!) ...

Alors, pour se réconforter, si vous aussi, vous avez 3 pulls et 1 écharpe, goûtez-moi cette délicieuse soupe, toute chaude, toute moelleuse, toute douce:

soupepanais.JPG

Lire la suite

26/01/2012

Salade d'hiver croquante et craquante

Non mais c'est bien connu, l'hiver c'est la saison des soupes...du bol fumant que l'on tient entre ses mains, pour réchauffer ses petits doigts refroidis, le cou rentré dans les épaules enveloppé dans une chaude écharpe. J'aime bien les soupes mais là j'ai eu envie d'une salade, bien fraîche, un prémice du printemps puisqu'allons-y ,les jonquilles pointent le bout de leurs feuilles dans le jardin...sauf que, même si nous avons des températures très douces, les légumes du printemps ne sont pas encore là...J'ai donc concocté une petite salade croquante avec le choix offert par la saison ( la vraie, celle du vrai l'hiver ). Et je vous parlerais donc des soupes une autre fois...

...sauf que vous me pardonnerez les quantités approximatives données ci-dessous...une salade c'est par définition... une salade, donc un mélange à peu près...dont acte:

salade automne.JPG

Lire la suite

21/01/2012

Poulet citron, vanille, et raisins secs , un p'tit air d'Orient ...

Recettes épicées, recettes ensoleillées, saveurs et couleurs d'ailleurs ,  ce sont celles que je préfère, elles nous font voyager gustativement et rêver aux horizons lointains, elles nous font partager des cultures, des saveurs et des découvertes...elles nous ouvrent au monde, à ce monde qui paradoxalement évolue de plus en plus vers l'individualisme et le repli sur soi. Drôle d'époque que nous vivons...ce n'est pas un hasard que la cuisine, véhiculant des valeurs de générosité, devienne un refuge dans une société où la vie devient de plus en plus dure, de plus en plus incertaine . Certes, c'est un lieu commun de dire que nous vivons dans un monde occidental aux travers narcissiques, renforcés par l'action des médias nous incitant à penser d'abord à nous même plutôt qu'à autrui, alors que l'essence même de l'Homme ne réside évidemment pas dans l'individualisme mais à l'appartenance à une communauté, pour le bien de tous.

Ne sommes nous pas mieux quand nous sommes là ensemble autour  d'un  repas à discuter, à échanger, et à comprendre l'autre? La cuisine, mais aussi le petit café réconfortant du vendredi matin ou le verre de vin blanc apéro impromptu entre copines- clin d'oeil à M, S, S, P et J et toutes les autres qui remplissent heureusement et joliment ma vie...,  c'est donc encore un des liens qui subsiste pour résister à ce vent déprimant et qui nous relie les uns aux autres dans une société à la dérive.

Ciel, je vais fais faire fuir mes lectrices ( et lecteurs aussi) par ces considérations pessimistes, mais non moins réalistes...Eh oui, je ne vois pas comment je pourrais vous balancer une recette sans vous faire un petit brin de causette  avant, sinon autant ouvrir un livre de recettes, et un blog c'est aussi un brin de causette,  un brin d'humeur, un brin de vie...

Et voilà donc comment un simple poulet au citron-vanille peut engendrer des états d'âmes, c'est trop fort, non?

 

poulet,citron,raisins secs


Lire la suite

13/01/2012

Sauté de carottes et panais, orange et poivre vert

Connaissez-vous le panais?                                                                                              source photo internet

panais.jpg

Légume ancien, connu des grecs et des romains, de couleur ivoire pâle cultivé au Moyen Age alors que la pomme de terre n'était pas encore connue sur le Vieux Continent,  le panais est un légume racine proche de la carotte avec une saveur sucrée comme elle mais un goût typique qui lui donne une saveur douce si particulière. Un panais dans une traditionnelle soupe de légumes, un couscous ou un pot au feu lui donnera un délicieux parfum d'originalité.  Moi, j'adore!


 Comme cette plante est , de la famille des ombellifères comme la carotte,  son association avec sa cousine coule de source...





Pas photogénique du tout mais recette sans façon tout à fait délicieuse pour accompagner  simplement    un joli poulet rôti!                                                                                                  


poêlé carottes panais.JPG


Lire la suite

28/12/2011

Huîtres gratinées au roquefort

Après un beau Réveillon de Noël passé avec toute la famille, nous avons profité lundi dernier d'une belle journée ensoleillée avec un pique nique dans un grand parc pour nous seuls et d'un après midi à se défouler dehors avec tous les enfants ( si, si...mais nous sommes dans le Sud...) , ça faisait une bien belle tribu! Et le soir, sur le chemin du retour , ça m'a pris..." Chéri, j'ai envie d'huîtres gratinées ce soir".

Où comment se faire plaisir simplement mais sûrement. Pour une fois, je n'ai pas été au fourneaux et les hommes se sont attelés à l'ouverture des huîtres et à réaliser une recette empruntée sur le site de Marmiton. J'ai juste supervisé l'adjonction du roquefort dont les proportions me semblaient beaucoup trop importantes par rapport à la quantité de crème utilisée dans la recette donnée, au risque de masquer le goût délicat de l'huître chaude...

Et le plus long dans cette affaire, c'est bien l'ouverture des coquilles!

 

huîtres,roquefort

 

Voici donc la recette remaniée, à notre sauce ;)

 

HUITRES GRATINÉES AU ROQUEFORT                  pour 18 coquilles

18 huîtres

25 cl de crème liquide

30 g de roquefort  ( à ajuster selon goût)

poivre

persil

chapelure

du gros sel

 

Faire fondre dans une casserole le roquefort dans la crème, adjoindre le persil haché et bien poivrer. Laisser réduire le temps d'ouvrir les huîtres. La sauce doit être onctueuse.

Garder 24 coquilles bien creuses pour le service et déposer les mollusques dans une passoire.

Bien les éponger au papier absorbant.

Etaler du gros sel sur la lèche frite du four pour caler les coquilles

Garnir chaque coquille d'un mollusque, recouvrir de sauce roquefort, saupoudrer de chapelure.

Enfourner et faire gratiner 10 à 15 mn

 

Pour le goût du roquefort, il vaut mieux y aller par petites touches quand on l'ajoute à la crème et ne pas hésiter à goûter pour contrôler la saveur du fromage. Tout dépendra aussi de la qualité du roquefort utilisé.

Vous pouvez réaliser cette recette sans roquefort, comme je le fais habituellement,  et ajouter à la chapelure du fromage râpé, c'est aussi très bon.

Et voilà, vous avez une recette express pour le Réveillon du 31!

 

 

 

 

 

21/12/2011

Civet de cerf au chocolat et à l'orange

Vite, vite, pas d'idées pour les fêtes? Il est  temps d'y penser et je vous propose pour le dernier moment quelquechose qui nécessite peu de préparation et vous régalera à coup sûr!  Il suffit juste de foncer chez votre boucher pour acheter une pièce de gibier la veille ou l'avant-veille de la dégustation...Le plat peut être préparé la veille et se réchauffe, il n'en sera que meilleur...Quoi demander de plus pour passer un repas sereinement?

 

civet,cerf,gibier,orange,chocolat


Un chasseur nous avait donné 1 kg de cerf coupé en gros cubes et ne connaissant pas l'âge de la bête, j'ai choisi de le cuisiner en cuisson lente et douce, en sauce.  Je voulais cependant sortir des sentiers battus, de la traditionnelle daube vue et revue, et j'ai adapté ma recette habituelle de civet de lapin à la chose.

Lire la suite

01/12/2011

Terrine de potimarron

Vu que j'adore le potimarron et qu'il en a poussé plein dans mon jardin, j'espère que vous ne serez pas lassé de le voir dans ces colonnes...et que si ce n'est pas un habitué de votre table, peut-être  essaierez-vous une recette ou deux que je propose par ici.

Celle-ci est un classique de chez Clea, qu'on ne présente plus, à un ingrédient près. S'il vous reste de la purée de potimarron, voici une manière bien sympathique de la transformer...Ceci dit, chez moi, comme il n'en reste jamais de purée, je suis obligée de prélever la quantité nécessaire en vue de réaliser la recette que voici:

 

TERRINE DE POTIMARRON    pour 8

 

400g de potimarron en purée
10 cl de lait 
3 oeufs
50g de farine 
2 cuillerées à soupe d’huile d’olive
90g d'emmenthal  ou de comté râpé
2 cuillerées à soupe de crème liquide
30g de pignons torréfiés

Mélanger le potimarron en purée avec le lait.

Dans un autre bol, mélanger les oeufs, la farine, l’huile, le gruyère râpé, et la crème. Ajouter la purée de potimarron en mélangeant.

Dans un moule à cake en silicone, répartir au fond les deux tiers des pignons. Verser la pâte. Recouvrir avec le reste des pignons. Dans un moule en métal, prendre soin de garnir le moule de papier cuisson.

Cuire 45 mn à 1 heure au four à 200°C. Laisser refroidir et servir bien froid.

 

Servir cette terrine parfumée et onctueuse avec un belle salade verte et régalez-vous!

Terrinepotimarron2.JPG

08:19 Publié dans Recettes Salées | Tags : potimarron | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!

25/11/2011

Cassolettes de la mer

Aujourd'hui, je vous propose un classique incontournable de ma cuisine, une recette qui a fait ses preuves, une idée de gratin toute simple mais savoureuse qui a la faveur chez moi, c'est indémodable et c'est surtout très bon!  La composition peut varier au gré des ingrédients frais ou de votre congélateur; j'avoue que j'utilise pour cette recette souvent des surgelés, c'est bien pratique pour dépanner dans ce style de recette.

 

CASSOLETTES.jpg

Lire la suite

19/11/2011

Purée épicée au potimarron kabucha et carottes

Automne, saison des courges, j'adore car je suis une grande fan du potimarron, vous connaissez cette sorte courge  en vague forme de grosse poire orange vif, à la texture ferme, un peu sucrée et au petit goût de châtaigne. Elle est proposée sur les marchés de Septembre,  se conserve bien et, beaucoup moins aqueuse que ses autres cousines de courges se prête à tout plein de préparation salées ou sucrées.../...

Lire la suite

13/11/2011

Chaussons aux blettes et saumon fumé en feuilleté express

Il y a des soirs comme ça, tu ouvres le frigo, sans avoir la moindre idée, pas très convaincue, et tu scrutes intensément les étages en se demandant, l'oeil vide, "mais que va-t-on leur faire?" Tu les entends, là, bientôt ils viendront et ils te diront " c'est kankonmange? " ou " Yakoi à manger ce soir?".

Il y a des soirs comme ça où tu te dis désespérement "c'est pas mon jour" quand tu constates qu'en seul légume à proposer, il te reste une botte de blettes...Des blettes de ton potager certes, cultivées à la sueur de ton front, aux ampoules de tes mains, des blettes d'amour bio, pleines de vitamines et tout et tout... Mais enfin des blettes, quoi!  et il est de notoriété commune que les enfants n'apprécient pas vraiment les blettes ...

Lire la suite

10/11/2011

Encornets, lait de coco et colombo

J'avais un paquet d'encornets qui s'ennuyait au congélateur,  les derniers poivrons verts de mon potager, ultimes légumes ayant résisté à l'arrivée de l'automne, un peu esseulés au fond du bac du réfrigérateur, une envie d'exotisme, une réminiscence de recette de curry de calamar humée quelque part  et voilà l'interprétation que j'ai pu en faire:

Lire la suite

03/11/2011

Maffé de poulet

Pour changer du déluge de ces derniers jours, du grand soleil dans l'assiette pour éclairer nos journées d'automne, au son de l'Afrique...les goûts et les couleurs de mon enfance, une assiette de partage pour nous rappeler que dans d'autres pays du monde, même si la vie est plus dure, leurs habitants ont toujours le sourire.

 

maffé poulet,poulet,afrique,arachide,cacahuètes

Lire la suite

27/10/2011

Sauté de veau au chorizo et olives noires

Une recette très simple, idéale pour nous revigorer du frimas que voilà, une recette que l'on prépare la veille, qui mijote bien tranquillement, encore meilleure servie réchauffée le lendemain. Le chorizo donne des couleurs à ce plat, on peut choisir le fort ou le doux, c'est selon son goût.

Cette recette a fait beaucoup parler d'elle dans la blogosphère culinaire il y a quelques années  et s'était remisée dans un coin de mes souvenirs..c'est en regardant Masterchef, quand une candidate s'est lancée dans sa réalisation, que j'ai eu envie de la refaire, à ma sauce évidemment! 

Lire la suite

08:30 Publié dans Recettes Salées | Tags : veau, chorizo | Lien permanent | Commentaires (4) |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!

11/10/2011

Jambette d'agneau, ail confit, jus miel et thym, gratinée de pâtisson au chèvre ...pour un délicieux repas dominical

Un dimanche comme il n'en n'est pas coutume, un dimanche tranquille en famille, un dimanche traditionnel pour se retrouver ensemble, tous les quatre...Avec une petite vie  trop très bien remplie,  j'apprécie aussi les moments de calme qui se font si rares dans notre vie  trop moderne, notre société occidentale tellement obsédée par le rythme et l'activité.....Plus j'avance, plus j'essaie de faire mienne cette philosophie du temps juste, de retrouver comme le dit Carl Honoré, l'auteur de l'Eloge de la lenteur, "ma tortue intérieure"... et je vous raconte pas comment c'est compliqué et contradictoire avec ma nature plutôt dynamique ...

..et donc prendre le temps un dimanche matin de concocter un petit plat doucement mijoté, comme le faisaient nos grand-mères jadis, sans regarder les aiguilles de l'heure tourner, mais seulement la course du soleil dans le ciel.  Ce petit plat, le voilà, la fraîcheur de l'agneau bio de mon boucher m'a toute de suite attirée et deux petites jambettes  se sont vite fait invitées dans mon panier. Il m'avait conseillé tout simplement miel et thym au four mais j'avais en tête quelquechose d'un peu plus cuisiné, d'un peu plus moelleux...

 

agneau,miel,thym,pâtisson

 

JAMBETTES D'AGNEAU, AIL CONFIT ET JUS MIEL ET THYM   

pour 4 personnes

 

2 jambettes d'agneau

4 échalotes

6 gousses d'ail

2 càs miel

2 càs de vinaigre balsamique

1 càs thym

sel, poivre

 

Faire revenir les jambettes dans de l'huile d'olive dans une cocotte

Ajouter les échalotes épluchées et émincées, les faire blondir.

Ajouter le miel, le vinaigre balsamique, laisser un peu caraméliser puis mouiller avec 2 verres d'eau.

Ajouter les gousses d'ail entières, le thym, le sel et le poivre

Couvrir et laisser le temps s'égrener pendant 2 heures, à feu très doux...

 

Pour accompagner ce plat, j'ai avisé un pâtisson qui servait de décoration en attendant son heure et j'ai décidé de le préparer avec du chèvre ( chèvre, miel et agneau, association certes classique mais qui fonctionne très bien! ).. Allez, deux recettes dans un billet, qui dit mieux?

 

 patisson.jpgLe pâtisson a un goût très doux délicatement perceptible et peu prononcé , rappelant vaguement celui de la courgette. Simplement poêlé, il faut le garder croquant à la cuisson, sinon effectivement, ce légume n'a pas beaucoup de saveur.

 

 

source photo internet

 

GRATIN de PATISSON AU CHEVRE

1 pâtisson

1/2 verre de vin blanc

10 cl de crème liquide

1 chèvre bûche  ( c'est ce que j'avais sous la main, avec du pélardon de nos Cévennes, ce sera bien meilleur!)

 

Eplucher le pâtisson, le râper en fines lamelles

Le faire revenir dans de l'huile d'olive

Ajouter le vin blanc et cuire 10 minutes

Disposer les lamelles de pâtisson dans un plat à gratin, arroser de crème, poivrer et couvrir du fromage

Enfourner pour gratiner

agneau,miel,thym,pâtisson

 

 

 

 

 

 

 

Ah bien sûr, pas très photogénique le gratin de pâtisson mais c'est drôlement bon!

 

 

 Avec cette cuisson douce, l'agneau était fondant et délicieusement parfumé...un vrai régal!  J'avais rallongé la sauce qui a eu tendance à s'épaissir voire disparaître en fin de cuisson en caramélisant   pour obtenir un jus à la fois léger et onctueux...avec le chèvre, je ne vous dis que ça....

 

Allez maintenant, je vous emmène en forêt prendre le temps de se promener et de ramasser des châtaignes ...

 

 agneau,miel,thym,pâtisson

 

agneau,miel,thym,pâtisson

Prenez le temps, respirez!

08/10/2011

Korma de légumes

Depuis que j'ai ouvert ce blog, je vous avais annoncé des épices et puis...jusqu'à présent juste un peu avec le Risotto au safran mais pas plus..je me rattrape aujourd'hui et je vous emmène en Inde déguster ce curry de légumes à la saveur douce et subtile. Mes enfants l'adorent , j'aime le servir  le soir pour équilibrer les menus quotidiens de la cantine et ils se resservent, le plus dur c'est de limiter leurs ardeurs à terminer la marmite!  L'essayer c'est une autre manière d'accomoder les légumes qui ici doivent rester croquants ( non non rien à voir avec la ratatouille) . Le légume peu cuit garde ses caractéristiques gustatives originelles, ses vitamines, mais aussi ses jolies couleurs.

 

Korma de légumes         pour 4

 

50 g beurre

2 oignons émincés

2 gousses d'ail écrasées

1 càc gingembre en poudre

1 càc cumin en poudre

1 càc cannelle en poudre

1 càc de cardamome en poudre

1 càc de curcuma en poudre

1 càs de coriandre en grains

2 pommes de terre

1 belle aubergine

3 carottes

1 grosse poignée de haricots verts

1 courgette

1 yaourt nature et 20 cl de crème fraîche - ou le reste du lait fermenté dont vous ne savez plus que faire ;)

1 càc garam massala

sel poivre

 

Faire revenir dans le beurre les oignons émincés et l'ail écrasé. Ajouter les épices et remuer 30 secondes pour exhaler leur saveur.

Ajouter les aubergines, carottes et pommes de terre coupés en dés et 20 cl d'eau . Couvrir, porter à ébullition, puis baisser le feu et laisser cuire 15 minutes.

Adjoindre ensuite les haricots verts équeutés et la courgette coupée en dés ( ces derniers cuisent plus vite que les autres légumes). Cuire 10 minutes à découvert.

Sortir les légumes à l'écumoire et réserver au chaud. Faire réduire le liquide de cuisson si nécessaire.

Incorporer le yaourt, la crème fraîche et le garam massala.

Verser la sauce sur les légumes, décorer de persil ou de coriandre et servir avec des galettes indiennes ou du riz basmati.

 légumes,inde,korma,épices,garam massala

 

Ce plat peut se réaliser avec les légumes que vous avez sous la main : chou fleur, brocoli, pois chiches, petits pois, champignons...

Le garam massala est un mélange doux originaire du nord de l'Inde  comprenant outre les épices utilisées ci-dessus, de la muscade ou du macis et du clou de girofle. Les épices sont grillées avant d'être réduites en poudre, ce qui libère leur parfum. En Inde, il n'est pas d'usage de cuisiner avec des épices du commerce et chacune établit son mélange ( le massala) , suivant l'usage auquel il le destine et la saveur du plat qu'il souhaite composer, ce qu'il fait qu'il existe autant de recettes de massala que de familles en Inde. On trouve aussi une variante de ce mélange, le massalé, utilisée à la Réunion que je vous conterais prochainement à l'occasion d'un autre billet,  car l'automne est en marche et c'est la saison des petits plats mitonnés...