Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/04/2012

Happy Massalé!

Aujourd'hui, c'est un jour un peu particulier, c'est l'anniversaire de ma tite soeur. Vous qui me lisez,

çavous fait une belle jambe, c'est sûr. ( pinaise, c'est pas comme ça que je vais accrocher les lecteurs !) 

Mais...puisque c'est la semaine exotique sur mon blog, après la soupe bricolée lao de lundi, je vous

emmène à cette occasion faire un tour dans son île. Je dis son île parceque je ne compte plus les années

depuis qu'elle y a élu domicile avec sa famille. Bienheureux sont-ils au doux soleil des tropiques à

profiter chaque jour des merveilles qu'offre la Réunion, cette ile de l'Océan Indien à la nature si

débridée qu'elle offre des spectacles incroyables du haut de ses sommets vertigineux, des cirques

sauvages et luxuriants contrastant avec le paysage lunaire de la plaine des sables, les falaises

sauvages de la côte du Sud aux anses accueuillantes de la côte sous le vent...une île où mille espèces

d'orchidées trouvent à s'épanouir, dont l'incomparable vanille Bourbon. Mais, je ne vous parlerais pas

de vanille cette fois mais d'un mélange d'épices, le massalé.

La Réunion est une île de brassage de culture et sa cuisine métissée a emprunté aux différentes ethnies

qui se côtoient et se sont entrecroisées au cours de l'Histoire ( Créoles, Chinois, Indiens hindous,

Arabes, Français métropolitains - les Zoreils et desscendants d'esclaves africains). Sa cuisine ne fait

pas exception avec par exemple le massalé, un mélange d'épice indien dérivé du garam massala.

Le massalé est composé généralement de cumin, coriandre, curcuma, clous de girofle, graines de

moutarde et parfois de piment. Son mélange est assez coutumier et ma fournisseuse officielle me

ramène à chaque fois des massalé avec des goûts un peu différents, en fonction de la proportion des

épices qu'il contient. Le meilleur jusqu'à présent est celui de la Maison du Curcuma  , même si on en

trouve là bas à tous les coins de marché.

Le Réunionnais aime préparer  le cabri massalé mais on peut le préparer avec toute sorte de viande et

même du poisson.

massalé.JPG

Lire la suite

16/04/2012

Comme une soupe façon khao poun, à la mode lao

Ayant baigné dans les odeurs d'épices africaines et les saveurs antillaises pendant une grande partie

de mon enfance, ma cuisine est naturellement celle de l'ouverture du monde. J'ai aussi fait voyagé mes

papilles vers d'autres horizons culinaires juste par curiosité ou grâce à la rencontre des bonnes

personnes sur mon chemin. Le dernier continent visité ,gustativement parlant, a été celui de l'Asie que

je connaissais, comme beaucoup de monde, à travers les clichés du "restau chinois" : les nems,les

rouleaux de printemps, le porc au caramel, et les plats en sauce francisés et bourrés de glutamate,

l'additif qui te file  mal à la tête à peine sorti des lieux( eh oui encore un truc toxique je te dis ...tiens

regarde ici, le E621) , avec en prime les vêtements imprégnés de l'odeur de friture rance. Autant dire

qu'il fallait que ce soit  un très bon restau asiatique avant de consentir à y mettre les pieds...C'est

comme ça que j'en suis venue à compulser divers bouquins, à fréquenter quelques blogs comme celui

de Dara et à me lancer à l'aveuglette dans la cuisine asiat' sans plus de références. Le plus,  ça a été

vraiment la rencontre avec Sipa et sa famille laotienne, il y a 8 ans , qui nous a fait découvrir sa culture

et sa cuisine par la même occasion, une cuisine qui fait la part belle aux légumes et aux herbes

aromatiques de son pays d'origine. Car Sipa est une déracinée qui a enduré des choses difficiles , elle

est forte et vaillante, car elle sait d'où elle vient et quelles sont les vraies valeurs de la vie, de celles qui

font son essence.

Je ne compte plus les occasions de partage et de découverte, les moments de délire et de fous rire. Sipa

c' est une amie simple, généreuse et accueillante comme le sont les peuples d'Orient. Tailler des radis

ensemble pour former de jolies fleurs une fois plongés dans l'eau glacée ou couper des bambous à la

machette pour servir de tuteurs dans nos potagers voisins deviennent finalement des moments de rare

complicité comme on n'en fait plus dans les pays occidentaux. On se sent bien chez elle où , comme

dans son pays d'origine,une soupe savoureuse et consistante est souvent servie à chaque repas.

Cette petite soupe bidouillée lui rend hommage, à elle qui ne me lit jamais ici,  et symbolise pour moi 

l'accueil et le partage, comme on aimerait les voir plus souvent dans nos sociétés européennes aux

relations souvent superficielles et si décevantes. Dans la vraie recette, celle se sa maman, que j'ai

apprise à faire avec elle, on fait soi-même le bouillon avec de beaux gros morceaux de poulet et leurs

os...et puis, ya pas de crevettes, hein, le Laos, coincé entre la Thaïlande , le Cambodge et le Vietnam est

un pays sans bord de mer.

Mais, je suis comme ça, moi, quand je me sens bien quelque part, j'y apporte aussi un peu de moi...


soupelao.JPG

 

Lire la suite

11/04/2012

Crackers à la farine de pois chiches et graines de lin

On sait en passant par ce blog combien je suis attachée à une nourriture saine, sans être intégriste du

tout bio non plus, mon porte-monnaie n'y résisterait pas. J'essaye d'acheter aux petits producteurs

locaux quand ils pratiquent des prix raisonnables ( au passage, tes asperges à 9 E le kilo tu peux te les

garder, à ce prix là, j'ai un petit rôti d'agneau de l'Aveyron)  et j'évite évidemment au maximum les

produits élaborés par les industriels bourrés d'huile de palme, de sucre inverti et de Emachinchose et

de Emachintruc, que si t'avais pas les numéros mais les vrais intitulés avec un décodeur tu prendrais

peur et t'achèterais pas le produit. 

Je me dis qu'avec un peu de conscience, de volonté et de curiosité, notre empoisonnement

magistralement  organisé par des industriels plus soucieux de leur chiffre d'affaire que de la santé

de leurs contemporains peut être limité.

Plus besoin de passer des heures le nez sur les paquets dans les rayons avec le bottin des 300 additifs

, il suffit de consulter par exemple le site Shopwise qui nous donne bien des détails sur les produits

disponibles dans les rayons de nos supermarchés pour s'éclairer à ce propos. S'informer à

notre époque, c'est garder l'esprit critique, chercher la bonne information et ne pas avaler tout cru ce

que les médias et le marketing si bien intentionnés nous servent à longueur de journée.

C'est donc ainsi que j'en suis venue à faire mes crackers pour l'apéritif moi-même. Amusez-vous à jeter

un oeil sur la composition de vos biscuits préférés ICI,  il y a de quoi partir en courant .

carckerspoischiches.jpg

Lire la suite

02/04/2012

Pannacotta de roquefort sur gelée de muscat, crumble de châtaigne et noix

Avec cette entrée pour six , qui se convertira facilement en 12 verrines apéritives, je participe au

concours organisé par Chef Damien sur le site 750 g   et les caves Papillon. Le roquefort était mon

fromage préféré quand j'étais enfant, j'étais tellement calée en saveur roquefort que j'arrivais à

distinguer ma marque préférée entre plusieurs échantillons de ce fromage...Depuis, j'ai quand même

bien diversifié mes horizons fromagers, avec quand même une préférence marquée pour les chèvres

et les brebis et le roquefort fait toujours partie du podium bien entendu, avec le pélardon et l'ossau

iraty.

Bien entendu, je n'ai pas la prétention de gagner ce concours, mais cela m'a amusée de concocter une

recette que nous avons dégustée dimanche sous le parasol, il faisait tellement beau qu'une dinette s'est

improvisée sur la table pique nique des enfants dans le jardin. J'ai servi cette verrine avec une petite

salade verte...euh oui, je suis fan des verrines...

IMG_4752.JPG



 

Lire la suite

31/03/2012

Verrine de saumon, comme un tzatziki et pesto d'aneth et pas comme chez mamie

Après tout ce sucre, il est temps de vous proposer une idée salée, elle sera parfaite et rafraîchissante   

pour  un temps ensoleillé. Je l'ai réalisée pour l'entrée du repas de l'anniversaire de ma fille en famille  

Mademoiselle G ayant en effet composé son menu avait choisi une verrine saumon, "comme chez

mamie".   Mamie nous a proposé dernièrement une verrine saumon-avocat  délicieuse mais,

évidemment, je n'ai pas voulu réitérer cette association classique et jouer plus sur les textures: avocat

et saumon, c'est moelleux et moelleux et je voulais quelquechose de plus contrasté à la dégustation.

Donc, saumon fumé bien évidemment et pour changer de l'avocat , j'ai incorporé des petits cubes de

concombre dans la crème façon tzaziki. Dans le tzazitki, normalement, le concombre est râpé et

mélangé au yaourt à la grecque, ce qui donne une préparation plutôt molle, donc hors de question sur

le saumon fumé (mou sur mou, yeurk ) . Voilà pourquoi, j'ai préféré des petits morceaux pour le croquant

et changé la composition crème pour quelquechose de plus gourmand. Ensuite, un petit pesto d'aneth

pour réveiller tout ça -au lieu d'inclure les fines herbes dans la crème - et pour terminer un morceau de

feuille de brick  pour l'oeil et le croustillant!

 

 verrinesaumon.JPG

Lire la suite

23/03/2012

Mini muffins au lait fermenté-chorizo et poivrons rouges

L'autre jour, je relisais un article d'Edda, du blog Un déjeuner de soleil , un blog que j'aime beaucoup pour ses jolies idées de recettes parfois transalpines et la simplicité de son auteur et puis la légèreté du design de son blog........Aaaaahhh mais oui, j'ai un aussi un faible pour la cuisine italienne ... j'ai trouvé sa recette de muffins du fond du frigo  intéressante et puisqu' il me restait  du lait fermenté, je m'en suis servie de base pour concocter mes petites bouchées apéritives en deux temps trois mouvements pour l'apéro du week-end.

Et comme les restes de mon frigo ne sont pas ceux d'Edda, et bien, il s'agira ici d'une autre version. Fan  du chorizo, j'ai avisé un bout qui attendait sa dernière heure et je l'ai associé très classiquement avec du poivron.

Bon, je m'aperçois en écrivant ces lignes que je propose souvent , outre des gourmandises caloriques,  des petites choses pour l'apéro, n'allez pas me croire alcoolique mais là c'est mon côté fêtarde  festif qui ressort, j'aime bien la convivialité des apéros... entre amis, en famille ou même à deux!

 

minimuffins.jpg


Lire la suite

19/03/2012

Le pain rustique et gourmand du Sud: la fougasse

 Aussi incroyable que cela puisse paraître, je n'avais jamais fait de fougasse, si, si ..Pour une fille du Sud, je devrais avoir honte quand même... mais non, même pas! Chacun à des jardins en friche en soi, et la fougasse chez moi en faisait partie. Et puis, il y a quand même pire comme carence culinaire (comme ne pas savoir faire cuire un oeuf sur le plat ou des pâtes al dente,hein ...)

Sans doute parce qu'ouverte à d'autres horizons gustatifs, j'ai aussi négligé quelques recettes de ma région à force de les voir à tous les coins de rue. Ne cherchons pas d'excuses, cette véritable lacune vient d'être comblée.

 

 

fougassetapenade.JPG

Lire la suite

16/03/2012

Sablés au parmesan et à la nigelle

 Connaissez-vous la nigelle?

J'aime la nigelle. D'abord c'est une bien jolie fleur légère la plupart du temps d'un bleu cendré et aux

feuilles finement découpées, une fleur des champs et des talus qui se sème et se resème, une fleur

sauvage comme je les aime, une de celles que tu ne peux pas couper sans la voir faner rapidement tant

elle aime la liberté.

 

nigelle-de-damas.jpg


Elle est gracieuse, non?   Celle-ci est la Nigelle de Damas, ne pas s'aviser pas de manger les graines, la

fleur est toxique...

Celle qui est cultivée pour ses graines noires ( du latin niger ) est l'ancienne espèce Nigella sativa, déjà

connue des Romains.  Appelé aussi en Orient  cumin noir,( alors que ça n'a rien à avoir avec du cumin)

ou cheveux de Vénus, ces graines à la saveur poivrée sont employées en Inde dans les Naan et

parfument les pains et les gâteaux de la cuisine orientale.

Quand j'ai réalisé mes premiers sablés au parmesan, j'ai trouvé qu'il leur manquait quelquechose, un

peu de peps pour réveiller ce  biscuit apéritif déjà savoureux mais...

J'ai donc eu l'idée d'y intégrer des graines de nigelle à la place du poivre et le résultat est vraiment au

top. C'est simple, tout le monde me réclame la recette ...C'est devenu depuis un incontournable de

l'apéro et drôlement pratique en plus car on peut en préparer un stock à garder au congélateur.

 

sablésparm2.JPG


Lire la suite

07/03/2012

Croustillants savoyards, pour le dîner du soir

J'avais encore un petit morceau de Tomme de Savoie au réfrigérateur et elle a terminé son séjour dans des bricks  réalisé en deux temps, trois mouvements pour le repas d'un soir de semaine...Les feuilles de bricks ou comment écouler les restes en se renouvelant ! 

Pour rester dans la note savoyarde, j'ai réuni dans cette brick des éléments rappelant les plats montagnards de la région : Tomme de Savoie, mais aussi, jambon de montagne et pommes de terre.

Servis avec une petite salade, c'était parfait!

croustillantsavoie.JPG

Lire la suite

06/03/2012

Bouchées apéritives en mini roulés sucrés-salés, à la Tomme de Savoie

Pour l'anniversaire de ma fille, j'ai bien sûr été en mode total kitchen tout ce week-end, quelques réalisations vont bien évidemment trouver leur place sur le blog, notamment le dessert...Mais patience, avant le dessert, il y a le salé et notamment l'apéritif où j'aime à réaliser toujours des petites choses différentes pour titiller les papilles des convives...

En passant sur le blog de Mercotte, j'ai vu qu'un  Défi gourmand Tomme de Savoie  était organisé pour promouvoir un produit de sa belle région,en proposant une recette estivale. Loin de moi l'idée de gagner un tel concours, car je n'ai pas le temps avec la vie que je mène, d'imaginer ou de concocter une recette de derrière les fagots susceptible de remporter quoi que ce soit, mais en faisant mes courses, figurez-vous que je me suis retrouvée avec un beau morceau de Tomme de savoie dans mon panier. Le message subliminal a fonctionné!  Il faut dire qu'en Languedoc, ce n'est évidemment pas le fromage de prédilection habituel et je me suis dis aussi que c'était une une occasion de travailler un produit dont je n'ai pas forcément l'habitude ( même si quand je pars à la montagne, je ramène quand même un stock de fromage du pays!). Et en général, on se contente de le déguster tel quel, c'est déjà trop bon nature.

J'ai donc réalisé - entre autres-  des petites bouchées pour l'apéritif  en mariant des tranches de magret de canard séché à  de fines tranches de tomme de  Savoie puis en y associant la pomme pour la note craquante et fruitée et un soupçon de  miel pour adoucir le caractère de ce fromage. Rien d'exceptionnel certes, pas d'émulsion compliquée, ou de mélange savant mais simple à réaliser et à la portée de tout le monde.  N'ayons pas honte,  ma recette était prête à être déposée sur le site, alors pourquoi pas! 


bouchéesmagrettomme.JPG

Lire la suite

03/03/2012

Hymne à la soupe quand elle est orange, mousseuse et safranée

 La soupe, c'est sûr, ce n'est pas très vendeur, l'image n'est pas glamour et ce n'est surtout pas un thème qui fera exploser les stats d'un blog, les auteurs et les lecteurs ayant une nette prédisposition à se délecter des articles becs sucrés ( bande de gourmand(e)s, va!)

 Déjà le mot en lui même, "sssouupppe"...à l'oreille, ça tombe, pof-plouf, comme le contenu de la louche dans l'assiette creuse...

Et puis, on imagine trop souvent un banal mouliné, des légumes non revenus et plongés vite fait dans une eau à peine aromatisée par un bouillon cube. Psshit, psshitt, agressés à la cocotte, un coup de mixer plongeant pour les achever et voilà le travail... C'est sur que comme ça, les enfants ne risquent pas d'en redemander. Les miens adorent les soupes avec des petits légumes nageurs qui flottent,  les soupes avec des  morçeaux, avec des saveurs et des textures à chaque bouchée, comme elles sont si bien réalisées dans les pays asiatiques.

Pauvre petite soupe mixée et malmenée...elle n'a même pas de représentant, de défendeur médiatique sexy et national  ( comme la pâtisserie avec Christophe Michalak...pfff, franchement celle-ci, quelle bêcheuse, déjà qu'elle est mignonne et gourmande, elle est allée se dégoter un de ces gars, là...comme à l'école, toujours les mêmes qui raflent les beaux gosses! ...euuuh, je m'égare, là...Pardon Christophe, j'adoore la pâtisserie, je n'ai rien contre toi, mais j'essaie de défendre vaillament la soupe mixée et c'est pas facile hein..surtout en ce début de saison ensoleillé...)

Pourtant, la soupe moulinée , il lui suffit d'un  plus d'attention, un peu plus de cuisine,  un peu d'originalité , des associations audacieuses ou le peps des épices pour qu'elle révèle une délicatesse insoupçonnée et des saveurs subtiles, mais si, mais si!

soupe,potiron,orange,safran,cuisine médiavale

 

Lire la suite

24/02/2012

Verrine betterave, chantilly de chèvre frais et chips de betterave

Quand  j'ai une fête à la maison pour une grande occasion, j'aime bien réaliser pour  l'apéro pleeeeeeiiin de petites choses à découvrir, à déguster, à grignoter pour  surprendre mes invités, les ravir et les émoustiller ( enfin leurs papilles, hein!) . Alors, bien souvent, l'apéro prend des allures d'apéro dinatoire et en définitive, je présente finalement rarement une entrée parcequ'il y a déjà tellement de mises en bouche à picorer que mes convives sont déjà calés avant d'attaquer le plat...sans compter qu'il leur faudra encore de la place pour le dessert auquel il ne pourrons pas résister!

J'ai une foule d'idées et de réalisations à mon actif car à chaque fois, je propose quelque chose de   nouveau. Vous l'aurez compris, pour ne pas m'ennuyer, il faut que je fasse toujours différent. La routine, pour moi, c'est la mort à petit feu , c'est un chemin fade dans lequel l'ennui s'installe, c'est un visage morne aux yeux vides ... alors que la vie ...ça doit pétiller, ça doit briller, ça doit vibrer!  

Bon, le hic, c'est que je ne note pas toujours tout ou alors sur un post it qui peut s'envoler par la fenêtre, finir dans les mains d'artiste de ma fille, glisser sous le canapé ou tout simplement étouffé sous d'autres bouts de papier, qui eux-même sont couverts par d'autres (d)ébauches de feuilles... Tiens, je vais passer au cahier, ce sera plus simple et surtout, je m'y retrouverais! 

Et là, voilà une recette pour Marcia qui ,  à la recherche d'idées pour sa prochaine fête d'anniversaire , organise sur son blog un concours. Il a fallu que je retourne tout mon fatras d'idées  notées-empilées pour la retrouver!  

 

verrinesbett.JPG


Lire la suite

19/02/2012

Petits flancs de potimarron au comté et à la vanille ...

Ce que j'aime en fréquentant la sphère culinaire du net,  c'est qu'on y trouve souvent des défis ou des concours et si on le souhaite  , on pourrait presque y participer tous les jours!  Enfin, précisons, ce que j'aime ce n'est pas tant le défi ou le concours en lui-même, c'est surtout en ce qui me concerne qu'il me pousse à chercher des idées de recettes nouvelles, ou originales, qu'ils orientent ma curiosité, c'est l'occasion d'un peu plus partager derrière son écran avec toute la tribu des passionnés, c'est l'occasion de d'échanger sur des sujets, de découvrir des produits, des techniques, des blogs...d'apprendre,  de s'enrichir et de se faire plaisir.

C'est donc sympa comme tout ...

Mais, il y a... un mais ( vous n'imaginez pas que c'est tout beau, tout rose quand même?) il faut dire que pour certains, hormis le jeu, l'échange et le partage comme je le conçois, j'ai découvert avec mes yeux d'ingénue un travers qui n'est pas du tout sympa, lui,  c'est la course à l'audimat, au "ranking" comme on dit. Organiser un jeu ou un concours autour de la cuisine n'a parfois comme unique objectif ,que d'augmenter sa visibilité et le nombre de ses lecteurs et ainsi donc grimper dans les sondages... Comme si on en n'avait pas assez avec ceux des médias - un peu comme le linking à l'origine d'un grand débat sur le blog de Rose and Cook ...  Cela m'amuse beaucoup, car ceux qui courent après ces miettes de notoriété ne se rendent  pas compte à quel point ils ne sont juste que des blogueurs et QUE des blogueurs...et si on demande à la madame Michu du coin qui est X ou Y,  il y a de grande chance pour qu'elle l'ignore superbement...

Voilà, c'est dit. 

Ceci dit, je suis quand même bien contente que le nombre de mes lecteurs augmente doucement mais sûrement, cela prouve que je suis sur la bonne voie dans le partage !  un grand merci à vous!

Je trouve ça tellement dommage, alors que la cuisine est affaire de plaisir et de générosité, que l'esprit de la simplicité et l'honnêteté ait quitté l'âme de certains pour une quête de ce qui ressemble à de la vanité. Rassurez-vous, fort heureusement ce n'est pas la grande majorité!

Petit coup de blues terminé, passons.

Comme le Défi de ce mois-ci de Chef Damien de 750 g a pour thème la vanille et que j'en raffole, je me suis dit, allez pourquoi pas (et surtout de belles choses gourmandes à gagner, miam, scrounch...) .Et  vous ne me verrez pas sur le Défi Choux de bruxelles, je vous le dit tout de suite!

  J'ai voulu  cependant sortir du classique mariage de cette épice douce et subtile avec des saveurs sucrées ou parfois avec des viandes ou du poisson pour l'associer périlleusement à un légume qui apprécie tout de même l'alliance avec les épices, le potimarron. Un défi, c'est un défi!

flanspotimvanille.JPG

Lire la suite

17/02/2012

Cake à la farine de sarrasin, mignon fumé, pignons et raisins secs

Pour la Chandeleur, évidemment, j'avais fait bien entendu des crêpes sucrées ,et des pancakes, mais aussi des galettes de sarrasin pour le plat salé.

Contrairement à ce que laisse supposer son nom couramment utilisé - le blé noir - le sarrasin n'est pas une céréale mais une plante appartenant à la famille des Polygonacées comme la rhubarbe et l'oseille. D'origine asiatique, elle a été imposée en France par Anne de Bretagne au XV°siècle et a été longtemps la base de l'alimentation des paysans et la Bretagne est donc devenue sa terre de culture de prédilection. L'avantage du blé noir, c'est qu'il n' a nul besoin d'engrais ou de pesticide pour pousser: on le plante et c'est tout! Malgré cela, 75% du sarrasin est importé d'Asie du Sud Est car sa culture est moins rentable que celle du blé ou du maïs.

 J'ai donc acheté un paquet de farine de sarrasin exprès pour l'occasion, car n'ayant pas vraiment d'influence bretonne ou à lutter à la maison contre de l'intolérance au gluten ( l'une des raisons qui inaugure son renouveau sur le marché) , ce n'est pas une farine que j'utilise fréquemment. Je me suis donc retrouvée avec mon paquet entamé et n'ayant pas envie d'y retrouver quelques mois plus tard avec un nid de petites bestioles dedans, j'ai décidé de l'écouler autrement qu'en galettes (pour éviter l'effet pouf-pouf...), son utilisation principale.

 

IMG_4202.JPG


Lire la suite

13/02/2012

Tajine d'agneau aux patates douces et raisins secs

"J'aime les tajines, savez-vous comment? j'aime les tajiiiiiines, avec des aubergiiines dedaannns!"   Bon ok, je sors...c'est n'importe quoi, surtout que les aubergines ce n'est pas vraiment la saison! Pour sortir du poireau, du chou et des carottes, voyageons encore vers d'autres horizons, ceux des pays chauds ...même si cet hiver est vraiment bizarre, je vous l'accorde.

Si j'aime bien le tajine, qui désigne à la fois le plat et son contenant, c'est bien sûr pour ses épices mais aussi pour tout ce que l'on peut en faire  et surtout pour sa facilité d'exécution et le temps qu'il nous laisse pour le passer hors de sa cuisine. Cuisin' addict oui, mais enfin, on a quand même une vie d'enfer à côté!

Le truc, c'est de préparer la viande dans sa chermoula la veille, de laisser mariner au frais, et d'enfourner ou de poser le plat de terre vernissé coiffé de son drôle de chapeau conique sur feu très doux. Et pendant ces 3 bonnes heures de cuisson douce qui vont conférer à la viande tout son moelleux, et les faire s'imprégner dans une alchimie simplissime, due à la forme de son couvercle, de l'arôme coloré des épices, notre surveillance sera bien plus que distante ce qui nous laisse le temps de passer notre temps ailleurs..Autre atout, le tajine se présente directement à table, exit donc toute vaisselle superflue!

 

tajine1.JPG


Lire la suite